Mons

L’ancien maïeur, qui emmène désormais l’opposition, a donné le ton de cette prochaine mandature

La salle où se tient habituellement le conseil communal de la paisible commune des Honnelles aura rarement connu telle animation. C’est que ce lundi soir, près de 200 personnes s’étaient rassemblées à l’occasion de la prestation de serment du nouveau conseil communal.

Honnelles fait partie des rares communes de la région à avoir connu un rebondissement le 14 octobre dernier, l’ancienne majorité ayant été renversée et reléguée sur les bancs de l’opposition pour voir monter le groupe Pour Honnelles Autrement (PHA), emmené par Matthieu Lemiez, le nouveau bourgmestre.

Ce lundi, lorsque les édiles formant le nouveau collège communal ont prêté serment, et plus particulièrement le nouveau bourgmestre, la salle a laissé tomber son costume institutionnel au profit d’une ambiance festive, comparable à une finale de coupe de Belgique à la Mons.arena. C’est ainsi que Matthieu Lemiez, Frédéric Bronchart (finances et budget), Lauriane Carlier (affaires sociales), Pascale Homerin (état civil et population) et Quentin Crapez (travaux) ont prêté serment pour former le nouveau collège communal de Honnelles.

Bernard Paget, déchu de son titre de maïeur, lequel redevient par conséquent conseiller communal, s’est livré à un discours de fin de mandat. Si l’ancien bourgmestre a tenu à remercier son ancienne équipe pour le travail mené et les projets portés lors de cette dernière mandature, il est également revenu sur les chiffres du scrutin du 14 octobre dernier, rappelant que 53% des électeurs avaient voté pour l’ancienne majorité, mais que la clé de calcul permettant la répartition des sièges avait finalement profité au groupe PHA. Ce qui n’aura pas empêché le nouveau bourgmestre d’offrir un panier à son rival, lequel n’a pas su cacher son étonnement.

© Lacroix

"Ce soir, c’était un conseil protocolaire. Il y avait beaucoup d’émotion, c’est l’aboutissement d’une longue et formidable campagne", confie Matthieu Lemiez, qui ne s’est pas dit étonné des attaques de l’ancien bourgmestre lors de son discours. "Effectivement, je m’y attendais. Mais très sincèrement, je le vis sereinement. Nous ferons tout pour permettre à l’opposition de faire son travail en leur ouvrant portes et fenêtres."

Pas certain que les prochains conseils communaux à Honnelles soient plus paisibles pour autant...