Mons L'incendie de l'entrepôt s'était déclaré mardi vers 3h30 du matin.

Même s'il reste encore quelques foyers qui devraient s'éteindre par eux-mêmes petit à petit (d'où les fumées encore visibles), le travail des pompiers est enfin arrivé à son terme. De mardi 3h30 à jeudi 5h30, les pompiers de la caserne de Dour sont venus à bout du terrible incendie qui a complètement ravagé un entrepôt du zoning industriel de Dour. Soit pas moins de 50 heures d'intervention durant lesquelles les équipes se sont relayées, de jour comme de nuit. Un travail considérable de la part des hommes du feu qu'il faut saluer.

L'incendie en lui-même avait rapidement été maîtrisé mais plusieurs petits foyers n'avaient toujours pas pu être complètement éteints. L’intervention s'est donc révélée difficile d’une part à cause de la nature même des matériaux incendiés et d’autre part par l’impossibilité d’éteindre le brasier de l’intérieur : sous la chaleur, la structure du bâtiment s’est en effet repliée sur elle-même.

Ce mercredi soir, peu avant 22 heures, plusieurs engins de chantier sont arrivés sur les lieux du sinistre afin de débuter des travaux de cisaillement et le déblaiement de la structure. C'est grâce aux pelleteuses que les pompiers ont pu accéder aux derniers foyers. Après une nouvelle nuit de travail acharné sur le site, les pompiers ont donc enfin pu quitter les lieux et regagner leur caserne.

Pour rappel, dans la nuit de lundi à mardi vers 3h30 du matin, un violent incendie éclatait dans un entrepôt du zoning de Dour, qui abritait trois entreprises dont DK Trans Logistics. Malgré l’intervention rapide des pompiers de Dour, Quiévrain, Saint-Ghislain et Mons, les 5000 m² de bâtiment ont été totalement détruits.