Mons

Une permanence est assurée parce que le brasier n'est pas totalement éteint

Dans la nuit de lundi à mardi vers 3h30 du matin, un violent incendie éclatait dans un entrepôt du zoning de Dour, qui abritait trois entreprises dont DK Trans Logistics. Malgré l’intervention rapide des pompiers de Dour, Quiévrain, Saint-Ghislain et Mons, les 5000 m² de bâtiment sont totalement détruits.

Pour l’heure, les causes de ce sinistre doivent toujours être déterminées. Ce mercredi, le parquet annonçait que le dossier était toujours au stade de l’information et non de l’instruction. Difficile dès lors d’en savoir plus, même si le patron de l’entreprise aurait récemment reçu plusieurs menaces et n’excluait pas, mardi, l’intervention d’un tiers.

L’incendie aura en tout cas donné du fil à retordre aux pompiers. Ce mercredi, une permanence était toujours assurée sur le site. « L’incendie est sous contrôle mais il n’a pas été éteint, il couve toujours », nous explique un pompier de l’unité de Dour. Une réunion sera organisée ce mercredi en milieu d’après-midi afin d’évaluer la situation et de prendre de nouvelles décisions.

« À cette heure-ci, nous ne pouvons pas dire si une permanence va être maintenue et par qui. Plusieurs solutions doivent être envisagées. » L’intervention des hommes du feu se révèle difficile d’une part à cause de la nature même des matériaux incendiés et d’autre part par l’impossibilité d’éteindre le brasier de l’intérieur : sous la chaleur, la structure du bâtiment s’est en effet repliée sur elle-même.