Mons Un arrêté du bourgmestre prévoit diverses mesures pour prévenir les débordements.

Le tant attendu duel entre la Belgique et le Brésil de ce vendredi soir (20h) fera l'objet d'une attention très particulière à Dour. Et plus particulièrement dans le quartier de Trichères, là où des échauffourées ont éclaté lundi soir après la victoire des Diables Rouges contre le Japon. "Notre zone de police couvre quatre entités avec de nombreux points de retransmission des matchs. Et Trichères était le seul endroit où il y a eu des soucis", regrette Pierre Carton (DR Plus), le bourgmestre f.f. de Dour.

Des mesures seront donc prises ce vendredi soir. Les quatre cafés du quartier de Trichères devront être fermés au plus tard à 23 heures alors que le nightshop ne pourra plus vendre de boisson après cette heure limite. "Nous prenons cette décision parce que, lundi, les faits se sont déroulés après le match", poursuit Pierre Carton. "Dès 19 heures, les boissons devront aussi être servies dans des gobelets en plastique afin d'éviter les projectiles sur la voie publique."

Une mesure plus particulière sera également de mise pour la Maison du Peuple, l'établissement qui brasse le plus grand nombre de personnes : deux agents de gardiennage seront présents toute la soirée à côté du débit de boisson. "Ces différentes ne sont pas trop radicales mais c'était notre responsabilité de faire quelque chose après les débordements de lundi."

Pour les prochains matchs (s'il y en a), ces mesures pourraient être assouplies si aucun débordement n'est à signaler ce vendredi soir. "Nous irons à ce moment-là vers des mesures plus souples comme la présence de steward parmis les supporters. Tout ce que nous souhaitons est que ces incidents cessent. Que tout le monde revienne à la raison."

Rassurez-vous, il sera toujours possible de faire la fête sur la voie publique dans "un esprit populaire et familial", même sans acheter de boisson.