Mons Si les budgets sont affectés, les aménagements commenceraient au second semestre l’année prochaine