Mons Le conseiller provincial ne briguera donc pas un nouveau mandat à la Province.

L'annonce a été faite la semaine dernière par le bourgmestre Bernard Paget (PS), Philippe Urbain fera partie de sa liste aux prochaines élections communales. L'actuel conseiller provincial indépendant (il était membre suppléant jusqu'au départ d'Isabelle Galant l'été dernier) quitte donc Colfontaine pour s'installer dans la campagne honnelloise. "J'ai acheté un terrain à Onnezies mais la construction n'a pas encore commencé. En attendant, je loue un appartement à Roisin", assure Philippe Urbain. "Je connais assez bien la commune grâce aux élections provinciales. Je l'ai sillonnée durant la campagne provinciale et énormément d'amitiés se sont formées ces dernières années. Je voulais donc m'investir dans la commune."

A 41 ans, il laissera de côté la Province et se présentera pour la première fois aux élections communales. Mais dans une commune qu'il vient seulement de rejoindre. Ce qui ne l'inquiète guère. "Même si j'habite dans la commune depuis peu, je connais déjà beaucoup de gens ici", avance le conseiller provincial qui avait été exclu du MR par Jacqueline Galant en 2014. "Depuis 2012, je passe presque tous mes week-ends dans les Honnelles. J'ai noué beaucoup de liens d'amitié. J'ai d'ailleurs rarement manqué une festivité dans les Honnelles ces dernières années."

Même s'il s'agit d'une première, Philippe Urbain ne manque pas d'ambitions. "Je vais un peu dans l'inconnu mais j'espère faire un beau résultat", admet l'inspecteur des finances. "Si je suis appelé au collège grâce à mon résultat, je prendrai évidemment mes responsabilités mais c'est aux électeurs à décider. Je pense par exemple avoir certaines connaissances en matière de finances."

Il est toutefois étonnant de voir un ancien libéral se tourner vers une liste socialiste. L'homme se justifie : "Le travail accompli par la majorité a été plus que satisfaisant. J'ai d'ailleurs pu lire la déclaration de politique générale qui avait été énoncée à l'époque. On peut dire que 95% de celle-ci a été réalisée. Vu ce que j'ai fait précédemment, j'ai pensé que je pourrais apporter mon expérience personnelle."

Rejoindre le cartel Honnelles Autrement (MR-cdH-Ecolo-DéFI) n'était pas une option pour lui. "La liste de cartel ressemble à un conglomérat de partis que ne se sont jamais entendus mais qui veulent simplement renverser la majorité et qui, pour l'instant, n'ont encore rien proposé. Il y a beaucoup de tension et je ne vois rien de constructif. Vu les soucis que j'ai connu en politique, je n'avais pas envie de m'investir dans une liste qui veut juste casser l'autre."

Pas certain que les membres du cartel apprécient. La campagne est lancée !