Mons Jean Faniel, directeur du Crisp, nous explique pourquoi l’ouverture a la cote