Mons

Cette fois, ça y est ! La gare de Mons est complètement détruite. Les bâtiments ont été totalement démolis, faisant place à un trou béant avec une vue directe sur les voies. Le planning d’Eurogare, le bureau d’études chargé du suivi et de la réalisation du projet de la future gare Calatrava, a été suivi. Le bâtiment a même disparu plus vite que prévu.

En marge de la démolition du bâtiment des voyageurs, les équipes finalisent les terrassements nécessaires à la construction du parking Nord, du côté des Grands Prés. Maintenant que le bâtiment est rasé, la construction du mur d’enceinte du parking Sud, qui sera implanté sur le site de l’ancien bâtiment, peut commencer.

À noter que des infrastructures de voies au niveau de la nouvelle gare sont en cours. Un quai n°1 est réalisé à hauteur de la gare provisoire en remplacement du quai existant neutralisé depuis le début des travaux. Le quai n°3 sera démoli dès la fin juillet pour installer les fondations où s’appuieront les structures de la gare-passerelle. Dès le début 2014, la nouvelle gare commencera à sortir de terre lorsque les fondations seront terminées. Les premiers éléments de l’œuvre architecturale imaginée par l’Espagnol Calatrava devraient normalement être visibles d’ici six mois.

Pour rappel, le chantier de démolition s’était installé le 25 mars dernier. La démolition du bâtiment principal était annoncée dès le 6 mai et, en l’espace de trois mois, l’intérieur du bâtiment de la gare a été complètement déshabillé et tout a été détruit.

Enfin , le tout premier bâtiment de la gare de Mons avait été mis en service en 1842. Il occupait une partie de l’actuelle place Léopold. Un deuxième bâtiment, construit à l’endroit de l’ancienne gare, a été mis en service en 1874. Il avait été remplacé par le bâtiment conçu par l’architecte montois René Panis, mis en service en octobre 1952 et qui a maintenant disparu du paysage montois.