Mons

Le centre de services doit améliorer la formation professionnelle de la sécurité

C’est un investissement conséquent auquel la Province de Hainaut a décidé de consentir. Quatre millions d’euros sont en effet dégagés afin de permettre à la régie provinciale autonome “Hainaut Sécurité” d’améliorer encore la formation des professionnels de la sécurité, actuellement dispensée sur son site à Lens.

La première pierre d’un tout nouveau centre de services a été posée. Cette nouvelle structure sera ouverte à des organismes nationaux et internationaux actifs dans la sécurité et la prévention et doit permettre d’optimiser l’organisation des formations proposées par Hainaut Sécurité en faveur des pompiers, des policiers et des ambulanciers-secouristes. Deux filières de l’Institut de formation, dont les bureaux sont aujourd’hui basés à l’Académie de Police de Jurbise, intégreront ce centre de service, à savoir l’école du feu et l’école pour secouristes-ambulanciers.

“Ce nouvel espace aidera à gérer l’augmentation et l’organisation des ateliers”, insiste-t-on du côté de la Province de Hainaut. “Installer ces deux filières sur le site de Lens a du sens et va permettre de libérer de la place sur le site de Jurbise, où les activités de l’académie de police ne cessent de se développer.” Pour preuve, le nombre d’apprenants a augmenté de 20 % entre 2016 et 2017.

Par ailleurs, ce nouveau centre de services abritera le dispositif de formation à la gestion de crise, Expert’Crise, qui réunit les disciplines de planification d’urgence et les agents des pouvoirs locaux concernés dans une infrastructure équipée pour gérer des formations ou des contextes réels de situation de crise. “Avec ce dispositif inédit, la Province apporte aux communes un service indispensable, quand on sait la responsabilité d’un bourgmestre face à une éventuelle catastrophe.”

Rappelons que la Province de Hainaut avait mobilisé ses ressources et s’était appuyée sur des cofinancements pour créer un centre d’apprentissage et de formations spécialement dédicacé aux professionnels de la sécurité après la catastrophe de Ghislenghien, en 2004.

Il est aujourd’hui le centre de formation pluridisciplinaire le plus important de Wallonie et est notamment doté d’une tour pétrochimique, d’un camion-feu, de structures de grimpe, d’un train et de voies ferrées, de canalisations de gaz, etc. Autant de situations auxquelles les élèves se préparent au mieux.