Mons Il affirme être dans son droit de récolter des signatures et de filmer les policiers