Mons Autre bonne nouvelle : le permis d'urbanisme a été prolongé jusqu'en 2020

Clôturé à la mi-mars, le crowdfunding lancé pour “sauver” le château d’Havré a relevé son défi. Le premier palier de 20.000 euros a été atteint, même dépassé avec quelque 21.305 euros collectés grâce à 296 généreux donateurs. Les dons sont dédiés à la restauration de ce patrimoine exceptionnel. D'ici quelques semaines, les travaux d’électricité, de sécurité et d'incendie devraient démarrer, nous a confirmé Vincent Dogimont de l'ASBL les amis du château des Ducs d’Havré.

L'avenir du site se profile sous des cieux plus cléments depuis quelques semaines. "Nous allons aussi introduire un nouveau dossier de subvention “Attraction touristique” puisque la Tour deviendra un musée," rappelle Vincent Dogimont. D'autant plus qu'une bonne nouvelle est arrivée par la poste. "Notre permis d’urbanisme va être prolongé : 2020 au lien de mars 2019." Ce qui va donner un peu d'air à ces férus de patrimoine pour récolter les derniers deniers indispensables à la restauration complète du site.

Par ailleurs, deux dossiers ont déjà été envoyés à l’Agence wallonne du Patrimoine (AWaP). L'un concerne la restauration des sommiers de plancher (12 541 €) avant la pose des planchers. Le seconde concerne la restauration de la façade de la salle d’armes (du côté douves) ainsi que les travaux d’entretien au premier étage de la tour des cuisines.

Enfin, comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule. Ce week-end, des acrobates, jongleurs et cracheurs de feu,... s'installeront durant deux jours sur le site. Il s'agit de la troupe Pyronix Production, qui a jeté son dévolu pour y organiser le tournage de leur futur clip vidéo. "C’est un partenariat que l’on a effectué avec cette jeune troupe d’acrobates. Ils tournent leur nouveau clip pour promotionner leurs activités en Belgique et à l’étranger. C’est aussi une façon de mettre en valeur notre patrimoine", se réjouit Vincent Dogimont.