Mons Une antenne, pilotée par le Resto de Quiévrain, va rouvrir en novembre

Il reste encore quelques détails à fignoler mais l’affaire est presque bouclée ! Le président du CPAS de Mons, Marc Barvais (PS) nous l’a confirmé : "Un accord a finalement été trouvé avec la Fédération des Restos du cœur afin qu’un nouveau Resto du cœur montois ouvre ses portes à la fin de l’année 2018, avec le soutien de l’antenne de Quiévrain."

Rappelez-vous, il y a un peu plus d’un an, un coup de massue s’abattait dans la cité du Doudou lorsque le premier Resto du cœur de Belgique fermait ses portes. C’était le 21 juin dernier, les responsables de l’ex-Resto avaient annoncé qu’ils ne pouvaient plus effectuer leurs missions auprès des personnes démunies de la région faute de subsides. La Fédération avait en effet coupé les ponts suite à des manquements dans la gestion administrative et financière de l’ASBL.

Résultat ? Onze travailleurs se sont retrouvés sur le carreau. Et des centaines de personnes fragilisées ont dû trouver un plan B pour obtenir des colis alimentaires. La Ville de Mons, via son CPAS, son relais social et son initiative Soreal, avait pris l’affaire en main. La solution était temporaire mais la distribution de colis a repris afin de ne pas léser le public fragilisé. "3.847 colis ont été distribués depuis début 2018", confirme Marc Barvais. La structure temporaire arrive tout doucement à son terme.

L’objectif de la ville était de trouver une association, capable d’obtenir une reconnaissance de la Fédération et de reprendre le Resto à sa charge. "Ce n’est pas évident parce qu’il faut trouver une structure qui doit gérer les approvisionnements des colis et qui doit gérer du personnel. C’est celui de Quiévrain qui va ouvrir une antenne et remettre le Resto sur les rails. Et d’ici un ou deux ans, une autre association pourrait demander à être reconnue par la Fédération."

Les pourparlers sont toujours en cours même si les anciens bâtiments, situés à côté de l’Escale, devraient à nouveau servir de point de chute. "Les conventions entre le Resto de Quiévrain, le CPAS de Mons et la Ville ne sont pas encore signées mais c’est sur la bonne voie. Normalement, en novembre, il y aura de nouveau un espace géré par le Resto de Quiévrain pour distribuer les colis alimentaires à Mons."

Du côté de la Fédération des Restos du cœur, on reste assez prudent. Il faut écrire que l’arrêt de l’ex-resto avait fait grand bruit à Mons et au-delà. "Il y a effectivement des discussions qui sont en cours, cela se passe bien", confie Yvonne L’Hoest, la présidente. "Des conventions avec le CPAS, la ville et l’antenne de Quiévrain sont en discussion. Tout cela prend malheureusement un certain temps."

Pour l’heure et ce depuis la reprise de la distribution de colis par le CPAS de Mons, la Fédération assure une partie de l’acheminement des marchandises. Reste qu’elle ne délivre aucun subside au CPAS. Si d’aventure le Resto était géré comme une antenne de celui de Quiévrain, la Fédération devrait être en mesure d’acheminer non seulement des marchandises mais aussi d’octroyer un subside plus important au Resto de Quiévrain afin qu’il gère et organise celui de Mons.