Mons

PS, MR, CDH et ECOLO défendent les actions menées au sein de l'institution publique

Depuis plusieurs jours, le CPAS de Mons fait face à un série de critiques sur les réseaux sociaux quant à ses activités menées, à sa manière de travailler mais aussi à son budget annuel. L'un des candidats "Mons en Mieux", le docteur David Bouillon qui fait de la lutte contre la pauvreté sont cheval de bataille depuis 25 ans, s'est d'ailleurs fendu d'une vidéo critiquant vivement l'institution publique montoise.

Las, les conseillers de l'action sociale du CPAS de Mons, où sont représentés le PS, le MR, Ecolo et le cdH, ont décidé de remettre les points sur les i. Et c'est d'une seule et même voix qu'ils s'expriment, ce qui est devenu plutôt rare en cette période de campagne électorale.

"Nous condamnons les contre-vérités, les sous-entendus et les raccourcis qui visent à salir l’institution que nous servons tous les jours. Nous condamnons aussi l’exploitation des difficultés sociales de citoyens à des fins personnelles ou partisanes. L’action sociale impose réserve et discrétion," s'insurgent les conseillers. "Au quotidien, les membres de l’action sociale ainsi que l’ensemble du personnel du CPAS soit quelque 1.100 personnes s’investissent pour proposer une action sociale complète, discrète et respectueuse de tous, depuis l’aide générale (RIS et autres aides), l’urgence sociale jusqu’à nos maisons de repos, en passant par nos filières d’insertion, notre service d’aide à domicile ACASA et son centre de coordination (aides familiales, ménagères, taxi social, repas à domicile,…), nos 50 logements d’urgence ou nos lieux d’accueil."

Le CPAS de Mons rappelle qu'il collabore activement avec les associations de terrain et que la lutte contre la grande précarité est au cœur de ses actions quotidiennes.

Concernant l’aide alimentaire qui est pointée du doigt, le CPAS de Mons et la Ville ont été à l’initiative du SOREAL qui redistribue aux associations des colis alimentaires grâce aux invendus récupérés dans les grandes surfaces. "C’est un service coordonné qui œuvre dans le respect des règlementations AFSCA. A titre d’information, 128 tonnes ont été récupérées et redistribuées en 2017 pour aider 1.800 personnes."

Enfin, le CPAS de Mons a pallié seul à la fermeture du Resto du cœur de Mons, asbl privée, qui a été contrainte de fermer ses portes par injonction de la fédération des Resto du cœur. "Un espace temporaire de distribution de colis a immédiatement été mis en place par le CPAS afin de ne pas léser le public fragilisé. 3847 colis ont été distribués depuis début 2018," insiste le CPAS.

Si cette position du CPAS est prise de manière unanime, notons que l'une des conseillères affiliées MR au CPAS a rejoint non pas la liste "Mons en Mieux" mais la liste "Agora".