Mons

Le titre "Le soleil de l'espoir" vise à dénoncer le manque de solidarité envers les plus démunis

Après avoir mis sur pied une pharmacie solidaire pour venir en aide aux plus démunis, lancé une banque alimentaire, créé un numéro d'appel d'urgence et mis en circulation le véhicule médical mobile d'intervention Lagardère, le docteur David Bouillon (par ailleurs candidat aux élections communales sur la liste Mons en Mieux) se lance dans la chanson. Plus exactement, il s'est entouré de professionnels et de passionnés pour composer « Le Soleil de l'Espoir. »

Les objectifs poursuivis par le médecin généraliste ne changent pas d'un iota : il souhaite mettre en lumière ces personnes fragilisées, oubliées, et les faire sortir du silence. « Je suis sur le terrain, à leurs côtés, depuis maintenant 30 ans et je me bats pour que tout le monde, sans exception aucune, puisse bénéficier d'une médecine de qualité, humaine et digne. »

À travers cette chanson écrite par Patrick Piérart (conseiller dans l'opposition à Colfontaine), composée par Dominique Fievez (qui collabore notamment avec Claude Barzotti) et interprétée par Sylvie Honoré (animatrice sur Vivacité), Vincent Maréchal (animateur sur Bel RTL), Laura Di Stefani et Lorenzo Caminotti, David Bouillon souhaite dénoncer le manque de solidarité de cette société.


« Quand la différence devient plus forte que la raison. Être pauvre à ne plus vouloir se soigner, à souhaiter la dernière heure pour ne plus souffrir. Quand l'indifférence fait plus mal que la parole. Les regards vous jugent, vous fuient, vous tournent le dos », peut-on notamment entendre entre deux refrains : « Voici le train de la solidarité, de la générosité. Avec lui, une infi, un doc' de terrain, un docteur de cœur. Pour tous, une médecin de qualité. Pour tous, humanité et dignité. Aimez, donnez, partagez. »

Il aura fallu près de six mois pour que ce projet musical aboutisse. « Cela n'a pas été facile ! David voulait traduire la souffrance, son combat du quotidien en musique mais tout dire, tout dénoncer n'était pas possible. Il a fallu recentrer le travail pour finalement remplir une page blanche au nom de ceux qui sont réduits au silence », explique Patrick Piérart.

Présenté ce mercredi en présence de bénéficiaires et de bénévoles, le titre sera disponible au prix de cinq euros minimum (les dons supplémentaires permettront l'achat d'un véhicule réfrigéré pour la distribution de colis alimentaires, NdlR) à la librairie Au Petit Bonheur La Chance à Ghlin, au Carrefour des Grands-Près et prochainement sur internet (bandcamp.com). Un appel aux producteurs est également lancé afin de faciliter la diffusion de cette chanson solidaire.