Mons

Le local de l'étape n'était plus sur un vélo mais bien en coulisses, comme manager d'une équipe.

Geoffrey Coupé, ancien coureur qui est désormais manager de l’équipe Sovac-Natura4Ever, était particulièrement heureux de vivre cette course à Frameries. « C’est vrai que toujours quelque chose de spécial. Je suis né à Frameries, j’habite ici et j’ai mon commerce ici », sourit celui qui tient désormais un magasin de cycles. « Quand j’étais coureur, j’avais tous mes supporters à Frameries. Donc c’est vrai que c’est chouette d’avoir un départ à Saint-Ghislain et surtout une arrivée ici. »

Ces mêmes supporters sont cependant toujours bien présents. « Ils sont devenus supporters de mon équipe maintenant. Et ils sont un peu fous de Davide Rebellin (Ndlr : notamment triple vainqueur de la Flèche wallonne et vainqueur de Paris-Nice). Des gens de Bruxelles ou de Lille savent qu’il dort souvent les veilles de course chez moi donc ils viennent et frappent à ma porte. C’est amusant. »

La star italienne a effectivement dormi chez Geoffrey les jours qui ont précédé la course. L’occasion de réaliser une reconnaissance du parcours. « C’est vrai qu’en tant que local, j’ai donné quelques tuyaux à mes coureurs. Je leur ai par exemple fait découvrir le circuit local mercredi. Ils savaient comment faire. »

© SH