Mons

L’objectif est triple: améliorer la qualité, la sécurité et l’environnement des usagers

Depuis quelques nuits, le centre-ville de Mons tend à retrouver un peu d’éclat. Et pour cause, l’une des phases du fameux « plan Lumière » s’est achevée dans le centre-ville. Celui-ci prévoit le remplacement et le renforcement de l’éclairage fonctionnel, patrimonial et festif de périmètres et sites de l’intra-muros de Mons.

Le budget global s’élève à près de 2,5 millions d’euros, dont 90% sont subsidiés par les fonds décrochés à l’Europe et 10% par la ville de Mons. Ainsi, la zone "Piétonnier et rues adjacentes" vient de se voir offrir un nouvel éclairage LED, un peu le nec plus ultra ces derniers temps en la matière. De fait, il améliore non seulement l’efficacité énergétique de l’éclairage public mais aussi l’intensifie. Ce qui, par les temps qui courent, n’est pas du luxe. En outre, à Mons, la ville a opté pour que cet éclairage fonctionnel puisse se décliner en fonction des circonstances.

Cinq rues sont concernées: de la Chaussée, de la Couronne, des Fripiers, Samson et la Grand’Rue. Au total, un peu plus de 200.000 euros y ont été consacrés. "Depuis plusieurs mois, nous travaillons sur ce dossier avec l'échevine des Travaux, Mélanie Ouali", rappelle Nicolas Martin (PS), premier échevin à Mons. "Il est essentiel de pouvoir améliorer le cadre de vie dans le piétonnier et le centre-ville, au-delà des actions concrètes que nous menons pour rebooster le commerce. D'où le renforcement de l'éclairage public, en LED, très qualitatif, qui permet aussi d'éradiquer des lampadaires plus vieux que moi !"

© AVPRESS

La volonté était de boucler cet axe pour l'été, c'est chose faite aujourd'hui. D'autant que le manque (ou la vétusté) de certaines installations plombait aussi la sécurité en centre-ville. "C'est indéniable, l'impact de ces nouveaux éclairages va renforcer le sentiment de sécurité dans nos rues, » commente l’échevin. "L’objectif est de développer une politique visant un éclairage public performant d’un point de vue du service rendu et de la qualité de vie des habitants à savoir sécuriser les usagers et mettre en valeur l’environnement urbain nocturne." Quant à l'embellissement floral et l'aménagement urbain dans ledit périmètre, il est également en cours.

Deux phases supplémentaires sont en cours d’étude puisqu’il s’agit d’un Plan qui vise la mise en lumière des façades qui ont un attrait patrimonial dans le piétonnier et les autres rues du centre-ville. "C'est toujours sous réserve des crédits financiers mais nous aimerions proposer un éclairage dynamique et même festif suivant les circonstances sur les façades et le sol du piétonnier." Sur la Grand-Place aussi, il est prévu des interventions plus contemporaines via un éclairage attractif, qui utilisera les mêmes prescrits technologiques.

Les prochaines cibles lumineuses devraient apparaître d’ici l’année prochaine. Enfin, rappelons que déjà l’année dernière, la ville avait accordé une importance tout à fait spécifique à l’un de ses patrimoines estampillés Unesco en dotant le beffroi d’éclairage LED dynamique et festif.