Mons Elle doit couvrir 10 % des besoins énergétiques du parc scientifique