Mons

Le parc a pourtant organisé des activités extérieures durant tout l'été.

La Belgique a connu un été exceptionnel et les chaleurs souvent caniculaires ont boosté la plupart des fréquentations de sites récréatifs et aquatiques. Pour les autres, c’est par contre plutôt la soupe à la grimace. Le Pass (Parc d’aventures scientifiques de Frameries) a par exemple connu un net recul par rapport à l'été 2017 qui avait été moins chaud.

En 2017, le Pass a accueilli 23.180 personnes durant les mois de juillet et d'août. En 2018, le chiffre total ne dépasse pas encore à ce jour la barre des 19.000 entrées, soit près de 20% en moins que l'an dernier. Le bilan est même actuellement de 18.587 visiteurs pour les deux mois de grandes vacances. « Le bilan est plutôt mitigé », admet Arnaud De Coster, le responsable communication et marketing du Pass. « Nous avons enregistré une baisse de fréquentation significative. Cette différence s’explique par la météo qui a ralenti l'activité. »

Cet été, le PASS avait pourtant misé sur un espace extérieur sur le thème de la plage avec des animations et un jardin aménagé, en plus des expositions et activités permanentes à l'intérieur. « C’est vrai que nous avons développé The Place 2 Beach », poursuit Arnaud De Coster. « Mais malgré cet effort, la fréquentation a baissé. Hormis certains endroits où il y a de l’eau, l’été s’est avéré trop chaud pour beaucoup d’activités touristiques. Pourtant, tout notre espace indoor était climatisé. »

La météo actuelle pourrait redonner un petit peu le sourire à la direction du PASS. « C’est vrai que nous sommes surtout considérés comme un lieu de visite intérieur pour les jours un peu moins beau. » Le Nintendo Labo, des bricolages sur le thème des jeux vidéos, ainsi que la série d'animation Baymax de Disney sont encore à découvrir au Pass cette semaine.

© DR