Mons

Toutes les nouvelles machines seront installées pour la fin juin

À Mons, le stationnement réglementé n’est jamais à l’abri d’une controverse. La flotte d’horodateurs doit être remplacée depuis 2015… Depuis quelques jours, de nouveaux super-horodateurs sont en cours d’installation dans le centre-ville de Mons.

Ces nouvelles machines présentent des fonctionnalités technologiques plus élaborées que les précédentes. Et c’est un euphémisme vu que les horodateurs actuels, en fin de vie, ne pouvaient accueillir que des pièces de monnaie. Ici, les automobilistes auront la possibilité de payer par carte bancaire et même par SMS. Bref, c’est le nec plus ultra de l’horodateur en Europe !

La ville de Mons renouvelle sa flotte d’horodateurs pour des raisons évidentes de vétusté mais aussi pour limiter le vandalisme et réduire les coûts liés à la collecte de l’argent et aux réparations (plus ou moins 90.000 euros par an). Le coût de remplacement de la flotte (quelque 150 horodateurs : NdlR) s’élève à un peu moins d’un million d’euros, soit 833.000 euros TVAC pour les horodateurs. Une maintenance de cinq ans est prévue et s’élève à 257.000 euros TVAC.

Pour fin juin, tous les nouveaux horodateurs devraient donc être installés. Ils ne sont pas encore en service. Reste que si l’horodateur (l’ancien ou le nouveau) est HS, il faut à tout le moins placer son bon vieux disque de stationnement. Le non-paiement du stationnement réglementé par horodateur est désormais verbalisé à 25 euros.