Mons Le meurtre d’un jeune Montois à la fin du mois de juin a fait bouger les choses