Mons Toutes les communes ne sont pas logées à la même enseigne pour le scrutin

Le 14 octobre, les citoyens sont priés de se rendre aux urnes pour voter. Les Belges, mais pas seulement. Depuis 1994, les ressortissants de l’Union européenne ont aussi leur mot à dire. Et depuis 2006, il en va de même pour les résidents étrangers extra-européens, sous certaines conditions.

Les étrangers doivent notamment s’inscrire s’ils n’étaient pas encore repris sur les listes des électeurs en 2012. La démarche devait être effectuée avant le 31 juillet. D’après les données fournies par le SPW, nous savons maintenant, sur le nombre d’électeurs potentiels, combien se sont inscrits pour voter le 14 octobre.

Sans surprise , ce sont Mons et La Louvière qui comptent le plus grand nombre d’électeurs potentiels et inscrits. Mais pour ce qui est du taux de participation, nos deux grandes villes au visage multiculturel ne tiennent pas le haut du classement. C’est d’ailleurs une tendance générale dans tout le pays, les petites communes se démarquent davantage sur ce terrain-là.

Trois de nos entités - Honnelles, Hensies et Colfontaine - apparaissent d’ailleurs dans le top 10 national des communes avec le plus haut taux d’inscrits d’électeurs européens et tiennent logiquement le podium dans notre région.

Pour le taux d’inscription des étrangers extra-européens, trois communes passent le seuil des 30 % : Quiévrain, le Roeulx et Binche. Paradoxalement, Honnelles qui occupe le haut du classement pour le taux de participation des électeurs européens, tient aussi la lanterne rouge pour celui des ressortissants hors-UE. Mention spéciale d’ailleurs ce seul étranger extra-européen qui a accompli son devoir citoyen et pourra se rendre aux urnes honnnelloises le 14 octobre.

© IPM


"Une pub dans le bulletin"

HONNELLES Certaines communes sortent clairement du lot. C’est le cas des Honnelles où le taux d’inscription des ressortissants européens passe le seuil des 50 %. "En tant que bourgmestre, j’en suis très heureux évidemment", se réjouit Bernard Paget. "Nous sommes une commune frontalière qui compte de nombreux Français. Cet important taux de participation est probablement dû aux publications que nous avons fait paraître dans le bulletin communal expliquant eux étrangers les démarches à effectuer pour voter."


"Dommage que si peu en profitent"

JURBISE Dans la commune de Jacqueline Galant, le taux de participation des ressortissants étrangers est l’un des plus faibles. "C’est surprenant", commente Jacqueline Galant. "Beaucoup de partis se sont battus pour que les étrangers aient le droit de vote. C’est dommage qu’il y en ait si peu qui en profitent. Ce n’est jamais bon de laisser parler les autres à sa place. Mais peut-être y a-t-il un manque d’informations sur les démarches à suivre. Chaque commune peut faire sa publicité, mais il faudrait surtout que la Région fasse une campagne sur ça."


"Pas encore assez"

LA LOUVIÈRE Chez les Loups, difficile de pointer un manque d’information pour les électeurs potentiels. La Ville a mené une grosse campagne de sensibilisation. "Nous avons organisé 4 rencontres décentralisées dans l’entité pour les étrangers qui étaient en capacité de s’inscrire", relève le bourgmestre Jacques Gobert. "Nous leur avons aussi adressé deux courriers personnalisés. Et nous avons sensibilisé tout le tissu associatif. Ce qui explique nos bons résultats. Mais 35 % pour les Européens et 19 % pour ceux hors de l’UE, ce n’est pas encore assez."


"Un courrier attractif"

LE ROEULX La Cité des Princes affiche un joli taux d’inscription pour ses électeurs étrangers. Une prouesse que le bourgmestre attribue au caractère convivial du Roeulx : "Nous avons beaucoup d’activités dans notre ville auxquelles pas mal d’étrangers participent." Pas de grosse campagne d’information, mais Benoît Friart a apporté sa petite touche. "Un courrier a été envoyé. Je me souviens l’avoir vu passer. Je l’ai retravaillé un peu, car c’était assez froid." Sans doute sa plume a-t-elle suscité l’enthousiasme des électeurs potentiels.


"Important de se faire entendre"

DOUR Avec des taux d’inscription qui dépassent la moyenne hainuyère, le bourgmestre ff de Dour se félicite de l’implication des citoyens. "Je pense que ce pourcentage reflète le fait que nous avons une équipe qui est fort disponible et très à l’écoute des gens", commente Vincent Loiseau. "Ca doit motiver les gens à se rendre aux urnes, ils peuvent se dire que c’est important de faire entendre leur voix, se dire également qu’ils seront écoutés, et que voter sert à quelque chose. Certains se sont battus pour le droit de vote, il faut en profiter."