Mons

Elles avaient initialement été annoncées à La Louvière et puis à Mons

Les funérailles de la petite Mawda, tuée par le tir d'un policier à l'issue d'une course-poursuite et alors qu'elle se trouvait avec ses parents dans une camionnette avant une vingtaine d'autres migrants, n'auront finalement pas lieu à Mons. Dans un communiqué, les conseils de ses parents ont confirmé ce vendredi que les funérailles auront lieu à Evere, ce mercredi 30 mai à 14 heures au cimetière multiconfessionnel de Schaerbeek, situé au croisement de l'avenue Jules Bordet et de la rue d'Evere.

Si le lieu des funérailles est désormais certain, le jour reste encore incertain, selon l'une des avocates de la famille. « Les funérailles sont bien planifiées à Evere, nous avons les accords du cimetière et le soutien de la ville de Bruxelles. Seulement, certaines autorisations, dont un permis d'inhumer, sont nécessaires. »

Ces autorisations doivent être délivrées par la ville de Mons… Au sein de laquelle la ducasse traditionnelle du Doudou bat son plein. « Il semble que pendant le doudou, tout soit fermé ! Nous avons absolument besoin de ce permis. Nous espérons que d'ici lundi, quelqu'un pourra prendre le dossier en charge, que Mawda pourra être inhumée mercredi. C'est difficile pour la famille, qui ne comprend pas pourquoi c'est à ce point compliqué.»

Dans un premier temps, les funérailles de la petite fille avaient été annoncés dans le carré des indigents, au cimetière de Jolimont (La Louvière), avant d'être annoncées à Mons. « La famille étant musulmane, la demande a été faite de la faire reposer dans un cimetière multiconfessionnel. » De son côté, le porte-parole de la ville de Bruxelles a confirmé être en contact avec la famille de la petite victime.

« Rien n'est encore décidé mais la ville est à la disposition de la famille. Nous souhaitons que les funérailles se déroulent de la manière la plus humaine et la plus digne possible ».