Mons Manu Disabato a décidé de faire pression sur le collège sur un sujet qui lui tient à cœur