Mons

MONS

Un pompier, Étienne Manise, est décédé lors de l’intervention

CATASTROPHE Ce dimanche matin, le complexe Imagix a été le théâtre d’un dramatique incident.

La discothèque Le Premium, installée à l’étage du bâtiment jouxtant l’immeuble d’Imagix, a été sinistrée par un incendie d’une rare violence.

C’est à 8 h 48 que les pompiers de Mons ont été avertis de l’incendie. À peine cinq minutes plus tard, ils étaient déjà sur les lieux pour combattre le feu.

Une première équipe, composée de trois hommes, est entrée dans le bâtiment en flammes afin d’évaluer l’étendue des dégâts et de coordonner les forces. Ils se sont retrouvés face à un phénomène de flash-over, ce qui les a contraints à rebrousser chemin comme le veut la procédure.

En sortant, ils ont été confrontés à un obstacle, qu’ils ont réussi à contourner. Arrivé à quelques mètres de la sortie, le dernier pompier, Étienne Manise, âgé de 39 ans, s’est retrouvé bloqué dans le bâtiment.

Selon les premières indications, il semblerait que le pompier ait été désorienté et se soit dirigé vers le feu. “Il n’y a aucun reproche à faire”, confie le commandant des pompiers de Mons, Denis Flasse. “Les deux collègues ont respecté la procédure à la lettre. C’est un coup de malchance. Je pense que c’est la première fois que nous perdons un homme.”

La victime laisse derrière elle une famille avec un enfant en bas âge. Ses collègues, les pompiers de Mons, ont tous formé une haie d’honneur lors de la descente du corps. La famille s’est également rendue sur les lieux. Plusieurs groupes rendant hommage à Étienne Manise ont été créés sur Facebook. Le nombre d’adhérents ne cesse d’augmenter d’heure en heure et tous sont unanimes pour citer la bravoure des pompiers.



© La Dernière Heure 2011