Mons

Le chantier a pris trois semaines de retard.

Depuis le 15 avril, l'autoroute R5, qui contourne Mons et traverse une partie du Borinage, est en chantier. Sur ce tronçon de six kilomètres entre Asquillies et Jemappes, la circulation est réduite à une bande (au lieu de deux). Les travaux devaient initialement être terminés pour la fin du mois de mai. Mais les conditions météorologiques ont finalement occasionné quelques retards.

Cette fois, la fin est cependant proche. "Le chantier sera terminé d'ici la fin de cette semaine", assure Héloïse Winandy de la SOFICO. "Il s'agissait d'un chantier de réparations localisées. On réparait des dégradations en profondeur dans le béton."

Beaucoup d'automobilistes s'interrogeaient récemment de ne pas voir d'ouvrier sur ce chantier alors que le travail n'était pas terminé. "C'est vrai qu'il y avait des jours sans personne sur place mais il s'agit d'un temps de séchage nécessaire pour les réparations de béton. Il faut à chaque fois huit jours de séchage", explique la porte-parole de la SOFICO.

Le coût de ces travaux est estimé à 4 millions d'euros.