Mons

Les zones de police boraine et Mons-Quévy ont dû intervenir à plusieurs reprises lundi soir

C’est la Belgique entière qui a vibré lundi soir alors que les Diables Rouges remportaient la victoire à l’issue d’un match particulièrement difficile contre le Japon. Autant écrire que dans la région, les scènes de joies et les célébrations diverses étaient fréquentes. Entre les coups de klaxons et les rassemblements sur les Places et axes principaux, la police avait de quoi faire.

Du côté de la zone de police boraine, aucun incident n’est à déplorer. « L’ambiance était bon enfant et nous nous en réjouissons. Il y a eu quelques fumigènes allumés et des supporters qui ont manifesté leur joie à coups de klaxons et de cris », commente la zone.

La place de Quaregnon a été fermée quelques instants, affluence oblige, tandis que les 4 pavés d’Hornu et de Frameries ont été bloqués quelques minutes également afin de rétablir la fluidité du trafic. Une arrestation administrative est toutefois comptabilisée… Sous l’effet de la joie et de l’alcool, un supporter a en effet exhibé ses fesses aux automobilistes et aux policiers.

« Nous croisons les doigts pour que le prochain match soit aussi haletant que celui d’hier, pour que la Belgique l’emporte et que ses supporters fassent la fête dignement, sans que nous, police boraine, nous soyons contraints d’intervenir », conclut la zone.

Du côté de la police de Mons-Quévy, au sein de la fan zone, aucun incident n’a été à déplorer. « L’ambiance était peut-être même meilleure que lors des matches précédents. Les supporters ont respecté les consignes de sécurité et n’ont utilisé ni fumigènes ni engins pyrotechniques », souligne, satisfait, le commissaire Philippe Borza.

Malheureusement, quelques heures après le match, des débordements étaient signalés du côté du Marché aux Herbes. « Quelques échauffourées ont éclaté, nous avons aussi constaté des débuts de bagarre et des troubles à l’ordre public. Aux alentours de 4H30, nous avons dû faire évacuer les lieux. » Sept arrestations administratives ont été comptabilisées.

« Nous constatons encore trop de comportements dangereux, notamment en matière de circulation. Les supporters s’assoient sur les portières ou sortent par le toit des véhicules. Nous avons connu un accident hier soir sur le ring de Mons, heureusement sans blessure pour ces supporters mais avec de très importants dégâts matériels et un impact considérable sur la circulation. »

La police en appelle donc à la prudence et, surtout, au bon sens. « Cessez de vous mettre vous ou les autres en danger et faites la fête de façon responsable. Elle n’en sera que plus belle. » Si la zone de police Mons-Quévy espère une nouvelle victoire ce vendredi soir, elle sera sur le qui-vive pour encadrer le match.

« Après chaque rencontre, nous tirons des enseignements. Nous remodifions notre occupation de terrain pour pouvoir faire face à tout éventuel débordement. » Au total, ce sont une cinquantaine de policiers qui sont déployés ville. 20 policiers fédéraux sont également en réserve en cas de besoin.