Mons La victoire historique des Diables rouges contre le Brésil (1-2) a été fêtée longuement, cette nuit, partout en Belgique. La fête a mal tourné, à Mons, alors que des bagarres ont éclaté et que la police a été ciblée par des lancers de projectiles. C'est ce que rapportent Sudinfo et la RTBF ce matin.

Les faits se sont déroulés au Marché aux Herbes, qui a été évacué suite à ces événements. Les policiers sont, dans un premier temps, intervenus pour mettre fin à des bagarres. Les projectiles ont alors commencé à pleuvoir sur les forces de l'ordre.

Selon Sudpresse, il y aurait des blessés parmi la foule et la police a procédé à des arrestations. La RTBF rapporte un bilan de 4 policiers blessés et le pare-brise d'un véhicule d'intervention a été endommagé.

Une trentaine d'arrestations

La police de Mons a procédé à une trentaine d'arrestations dans la nuit de vendredi à samedi après des heurts qui se sont produits vers 01h30 du matin, après les festivités du match Brésil-Belgique, a indiqué la police de Mons, confirmant une information de la RTBF. Des mesures seront prises pour le match de mardi. Des heurts se sont produits dans le centre de Mons après le match qui a été retransmis sur écran géant. Les policiers montois, qui ont reçu des renforts des zones de police voisines, ont été la cible de jets de verres et de bouteilles. Quatre policiers ont été légèrement blessés. Une voiture de police a été endommagée et la vitrine d'un commerce détruite.

" Nous avons procédé à une trentaine d'arrestations ", a indiqué Marc Garin, chef de corps de la zone de police de Mons-Quévy, à Belga. " Ces personnes sont relaxées progressivement. Pour l'heure, l'origine des heurts n'est pas encore connue mais nous examinons les images des caméras de surveillance pour essayer de comprendre. Les cafés de la Place du Marché aux Herbes ont eu l'ordre de fermer leurs portes et la place a été évacuée. "

Des mesures seront prises pour le match de mardi soir entre la France et la Belgique. " Il serait absurde d'interdire les écrans géants mais nous proposerons une série de mesures de sécurités supplémentaires au Bourgmestre de Mons pour mardi soir. Des supporters français pourraient venir sur Mons. Nous ne sommes certes pas dans le contexte d'un match classique, avec des fauteurs de troubles et des hooligans, mais nous devons néanmoins anticiper tout débordement. Nous pourrions, par exemple, demander des renforts de policiers français qui pourraient nous aider à l'identification, des contrôles à la frontière. Nos propositions seront déposées mardi matin au conseil de police. "