Mons

Les enveloppes accordées par le gouvernement wallon sont conséquentes

Ce jeudi, Carlo Di Antonio (cdH) ministre wallon de l'aménagement du territoire, de l'environnement et des zones d'activités économiques, et Pierre-Yves Jeholet (MR), vice-président et ministre de l'économie, ont dévoilé les projets retenus dans le cadre du programme de financement alternatif SOWAFINAL 3 du Plan wallon d'investissement.

Cette sélection, opérée par le gouvernement wallon, représente un investissement global de 330 millions d'euros. Ce sont finalement 141 projets structurants pour le redéploiement économique de la Wallonie qui ont été retenus. Certains concernent directement la région de Mons-Borinage puisque plusieurs projet développés sur nos communes se verront accordées un coup de pouce financier.

En matière de sites à réaménager (SAR), ce sont cinq projets qui bénéficieront d'une enveloppe. Boussu se verra ainsi accorder 2.130.000 euros pour la ZAE Boussu Miniaux. Dour percevra 1.152.000 euros pour le Moulin Mollet, Ghlin/Baudour 3.859.000 euros par la ZAE Pic et Plat tandis que Jurbise percevra 524.000 euros pour la brasserie d'Erbisoeul/engrais semaille.

Pour l'atelier communal, la commune de Mons, opérateur dans ce dossier, touchera 704.000 euros. Enfin, Quaregnon et Saint-Ghislain pourront respectivement compter sur une enveloppe de 339.000 euros et 2.365.000 euros pour le Tissage des Flandres et le terril 33.

En matière de zones portuaires, seule la construction d'un nouveau quai à Ghlin/Baudour et la suppression du goulot d'étranglement sur le canal est retenu. Le montant du projet est estimé à 2.479.170 euros dont 2.400.770 euros pourraient être subsidiés.

En matière de zones d'activités économiques, quatre projets locaux ont retenu l'attention du gouvernement. Tous sont portés par l'intercommunale de développement économique IDEA. Il s'agit du projet HR Walibeam (Mons Geothermia) dont le montant est estimé à 4.597.135 euros et dont le subside s'élève à 3.738.819 euros, du projet ZAE Pic et Plat sur Ghlin/Baudour (1.595.359 euros dont 1.299.030 euros de subsides), du projet de redynamisation de la Zone sud sur Dour-Hensies et de la ZAE Portes des Hauts-Pays.

Les montants estimés pour ces deux projets s'élèvent à 2.634.326 euros dont 2.144.219 euros de subsides et à 12.354.057 euros dont 9.873.562 euros de subsides.