Mons

Selon David Bouillon, il avait l'autorisation du service local de l'activité pétanque. Et son projet est agréé "Police"

Voilà la campagne bien lancée dans la Cité du Doudou. Les différents candidats/militants des partis politiques sillonnent les rues montoises pour apposer affiches et autres gadgets électorales. Oui mais voilà, entre le parti socialiste et Mons en Mieux, tous les coups sont presque permis. Ainsi, la conseillère sortante Marie Meunier (PS) a posté sur son profil Facebook quelques clichés du candidat David Bouillon de Mons en Mieux.

Des clichés qui montrent le candidat MeM transporter à sa guise des panneaux d'interdiction de stationnement à la place du Parc en vue d'y stationner son mobile-home médical baptisé "projet Lagardère". De quoi susciter l'indignation de la conseillère socialiste qui publie donc lesdites photos avec un commentaire : "Et donc en fait, sur une certaine liste revendiquant l’ordre, la sécurité et bla-bla-bla, on adapte les règles à sa propre convenance... Superbe exemple du "MIEUX" que l’on peut espérer pour Mons...#prisenflag"

© DR

La réponse de David Bouillon n'a évidemment pas tardé via réseaux Facebook interposés: "Par un projet pilote ministériel, agréé Police, au service de la population montoise en difficultés 24h sur 24h, avec l'autorisation du service local de l'activité de pétanque pour aider les personnes non voyante, une candidate PS profite de la présence médecin/infirmière pour publier des mensonges à visée électorale," publie à son tour David Bouillon sur son mur Facebook. "Ces comportements me révoltent et montrent encore une fois que la santé des habitants ne sera jamais leur priorité."