Mons

Trois blessés dont un gravement sont à déplorer.

La BDAY - march edit organisée au Premium samedi soir s’est terminée dans le sang. Entre 5 heures et 5 h 30 du matin, alors que la soirée s’était déroulée dans une ambiance festive, plusieurs coups de feu ont été tirés à l’extérieur de la boîte de nuit, située à Jemappes, à quelques pas seulement de l’entrée principale.

Trois hommes, des frères issus d’une famille bien connue des services de police de la région, ont essuyé les tirs. L’un d’eux n’a été que superficiellement atteint tandis que les deux autres ont été blessés à la cuisse et au ventre. L’état de santé de ce dernier était jugé inquiétant. Hier en fin d’après-midi, on ignorait cependant si ses jours étaient toujours en danger.

L’auteur des coups de feu a rapidement pu être identifié et appréhendé. Et pour cause : ce n’est autre que l’un des sorteurs de la boîte de nuit. Peu de temps après les faits, les secours ainsi que la police de Mons-Quévy, le parquet et le juge d’instruction sont descendus sur place pour prendre en charge les victimes et procéder aux premières constatations d’usage.

Le sorteur devait quant à lui être entendu afin de donner aux enquêteurs sa version des faits. Selon nos informations, les trois frères se seraient présentés à l’entrée de l’établissement alors que la fête touchait à sa fin. Le service de sécurité leur aurait refusé l’accès et les choses auraient dérapé. Le sorteur, armé, aurait sorti son arme et simplement tiré sur la fratrie.

Ce dernier est resté sur place après le drame et n’aurait pas opposé de résistance à son arrestation. Toujours selon nos informations, des caméras de surveillance ont enregistré la scène. Les enquêteurs devront faire toute la clarté sur cette histoire et comprendre, d’une part, pourquoi le sorteur était armé, et, d’autre part, les circonstances qui ont donné lieu à une telle scène de violence. L’enquête est à l’instruction et se poursuit.