Mons

Les auteurs ont pu être interpellés par les services de police

Le 12 mai dernier, différents faits de vols et de dégradations étaient commis sur les sites de la TEC et de Proximus aux Grands-Près de Mons. Des vitres de véhicules avaient notamment été fracturées, des bus dégradés et un bureau visité au sein de l'entreprise. Des objets avaient également été dérobés.

Deux jours plus tard, un citoyen se présentait à la zone de police Mons-Quévy pour apporter son témoignage sur des vols dans les véhicules de la rue des Gaillers et de la rue Neuve, à Mons. Les voleurs ont pu être interpellés par le service intervention. Ceux-ci disposaient encore sur une d'une partie du préjudice, ce qui a permis au service enquêtes et recherches de la zone de relier ces faits à ceux commis aux Grands-Près.

« Un bel exemple de collaboration entre les services de la zone de police Mons-Quévy et un excellent travail des équipes », se félicite la zone. « Soulignons également le témoignage de ce témoin clé, grâce à qui les équipes ont pu interpeller les individus. »