Mons Le cirque Universal est à Mons, sur le parking d’Imagix, jusqu’au 13 mai. Le show est inédit

Pour la première fois en Belgique, la voiture Transformers haute de plus de six mètres sera présente lors de chaque représentation. Sans oublier une sélection de numéros internationaux sous un chapiteau moderne et chauffé afin de passer un moment agréable durant près de deux heures. Vous trouverez durant ce spectacle exceptionnel des jongleurs, des trapézistes, du pole dance aérien, du hula-hoop moderne et tant d’autres numéros tout aussi impressionnants les uns que les autres.

Mais attention, ce ne sont pas de simples artistes ! Ils déclinent leur rôle de base avec des tricycles, par exemple, histoire de corser encore un peu plus leur numéro, le tout agrémenté d’un jeu de lumières assez époustouflant. Un spectacle unique et féerique présenté par Bruno Valencia, organisateur de ce cirque, qui a déjà pu présenter divers événements de grande ampleur comme, par exemple, le cirque de Moscou en Belgique.

Vous pourrez admirer les splendides numéros du cirque jusqu’au 13 mai prochain. La DH vous offre 50 fois 2 places pour la séance de ce samedi 28 avril à 18 h. Pour remporter ces places, il suffit de nous envoyer un mail avant 10 h ce vendredi via dh.mons@dh.be. Les gagnants de ce concours seront avertis dans l’après-midi dès ce vendredi.

Durant toute la représentation, il est accompagné du clown italien Dodo, qui usera de ses talents pour offrir aux petits comme aux grands un moment de divertissement à coup sûr. La voiture Transformers, imaginée et inventée par Paulo Mariz, descendant d’une grande famille portugaise évoluant dans le domaine du cirque, est sans conteste le thème central de ces représentations.

Loin d’être novice, Paulo Mariz est également cascadeur et a collaboré à de grandes productions cinématographiques hollywoodiennes. Au total, douze numéros sont proposés au public, avec des artistes internationaux. On peut compter sur la présence d’artistes venant d’Espagne, d’Italie, du Portugal, d’Autriche ou encore des États-Unis ! Le cirque Universal nécessite dix-sept semi-remorques de matériel, il faut ajouter à cela les convois légers ainsi que les caravanes des artistes, ce qui représente un convoi long de deux kilomètres.

Le cirque Universal a dans son charroi trois chapiteaux de tailles différentes et modulables afin de pouvoir s’adapter aux différents espaces qui lui sont octroyés dans les différentes villes de cette tournée 2018.