Mons

Les forains conservent néanmoins la Grand-Place durant trois semaines

L’édition 2018 de la foire d’autonome était compromise depuis 2016 à Mons. Le calendrier coïncide en effet avec les festivités des commémorations du centenaire de la Libération de la première Guerre mondiale. Les forains de la Grand-Place, entre 25 et 30, se voyaient soit contraints de déménager soit recalés dans la Cité du Doudou.

Quid aujourd’hui, à deux mois de l’événement festif ? “J’ai été contacté par plusieurs forains inquiets”, explique Anthony Mastrovalério, président Wallon de l’Union des Industriels Forains Belges. “Nous avons reçu le courrier en 2016 mais depuis lors, rien d’officiel ne nous a été certifié. Il y a eu quelques réunions où nous avons affirmé notre souhait d’être présent à Mons. Mais les forains de la Grand-Place ne voulaient pas être déménagés ! Nous savons très bien, par expérience, que si nous changeons d’endroit, c’est le début de la fin.”

Plusieurs propositions ont été mises sur la table comme un déplacement général du côté du Parc Initialis ou encore du côté du Grand Large. Et puis finalement, les forains ont proposé un compromis.

“Au pire des cas, nous préférons perdre notre premier week-end c’est-à-dire celui du 11 novembre mais rester sur la Grand-Place. C’est un manque à gagner, d’autant plus que le premier week-end est toujours le plus important mais nous comprenons aussi les impératifs des commémorations. C’est ce que nous avons mis sur la table : occuper trois semaines la Grand-Place de Mons, après le 11 novembre.”

Depuis lors, selon les forains, rien d’officiel ne leur est parvenu. Du coup, ils ne savent pas à quelle sauce ils seront mangés. “Aucune convention, aucun contrat, nous sommes inquiets même si certaines personnes nous ont rapporté des avancées, il n’y a rien d’officiel. C’est notre vie, notre gagne-pain, ce n’est pas agréable de ne pas savoir ce que les prochains mois vont nous réserver.”

À la ville de Mons, on coupe court à la controverse et on se veut rassurante. “Les contacts ont bien été pris par courrier et par téléphone avant les vacances d’été,” affirme la ville. “La foire d’automne se tiendra bien sur la Grand-Place mais à partir du 16 novembre et jusqu’au 2 décembre. Du côté des Grands Prés, ce sera du 9 novembre au 9 décembre.”

Ensuite, ce sera au tour des échoppes de la 14e édition du marché de Noël de s’installer sur la Grand-Place et aux Marché aux Herbes, le tout en un temps record.