Mons

Le marché doit être relancé faute de dossiers conformes

On croyait l’affaire presque pliée, il n’en est encore rien ! La Régie communale autonome (RCA) doit toujours trouver un nouveau gestionnaire au palais des congrès (MICX), situé derrière la gare de Mons. Les candidats ont été recalés, les dossiers administratifs n’étaient pas complets. Résultat ? La procédure doit être relancée !

Depuis près d’une année, l’exploitant Artexis a en effet annoncé à la Ville de Mons, avec laquelle une convention est signée pour dix ans, qu’il renonçait à gérer le palais des congrès. Officiellement, ce spécialiste souhaitait se recentrer sur son core-business, à savoir l’organisation de foires, de salons et de spectacles. Officieusement, le MICX et ses congrès, espérés à vocation internationale, ne rapporteraient pas suffisamment.

D’un commun accord mais surtout en adéquation avec la convention, Artexis poursuit l’exploitation des lieux jusqu’à ce qu’un nouveau partenaire soit désigné. Et la Ville est chargée de trouver ce repreneur via les marchés publics. L’échevin Marc Darville (PS) espérait qu’en mars le gestionnaire serait désigné. Oui, mais voilà, le marché public a été lancé, six ou sept candidats privés étaient intéressés. Et au final, il n’en restait que trois dont un seul a remis un dossier, estimé non conforme par l’administration.

"Nous maîtrisons le dossier," affirme M. Darville, balayant d’un revers de la main les critiques. "Malheureusement, si les dossiers rentrés ne sont pas complets au niveau administratif, il faut relancer le marché. Les deux candidats restants sont toujours intéressés par l’exploitation du palais des congrès. Ils doivent remettre une offre administrativement conforme. En relançant la procédure de concession de service, je crois que les candidats auront ainsi l’opportunité d’affiner leur dossier." Reste qu’il y a une certaine urgence, même si l’échevin dément toute inquiétude. De fait, Artexis pourrait commencer à trouver le temps long.

Pour rappel, ce ne sont pas moins de 30 millions d’euros qui ont été investis pour construire ce palais des congrès, inauguré en grande pompe en janvier 2015. Le bâtiment appartient à la Ville de Mons, qui en a confié la gestion à sa régie.