Mons

Nicolas Martin crée un poste de délégué à la sécurité publique et désigne la commissaire Lombardo Sanchez.

Il avait fait de la sécurité l'une de ses grandes priorités durant la campagne électorale. Nicolas Martin n'a pas traîné à s'atteler à la tâche, posant son premier acte de nouveau bourgmestre par la création d'un poste de délégué à la sécurité publique. Une fonction qui, selon Nicolas Matin, vise à assurer "une meilleure coordination entre l’action de l’administration communale et les impératifs de sécurité auxquels les policiers doivent répondre, le tout dans l’intérêt du citoyen."

Ce n'est pas une inconnue de la Cité du Doudou qui hérite du poste. Soledad Lombardo Sanchez a en effet été nommée par le bourgmestre et la zone de police Mons-Quévy. Si la commissaire officiait jusqu'à maintenant dans la Botte du Hainaut, elle a déjà exercé différentes fonctions sous les couleurs montoises. Soledad Lombardo Sanchez a notamment dirigé deux commissariats de proximité, dont celui de Mons-Centre. Elle a aussi joué les officiers coordinateurs du Lumeçon durant quelques années, avant de rejoindre le cabinet de Jacqueline Galant comme officier de liaison.

C'est donc une personne expérimentée et connaissant bien le terrain montois qui épaulera le bourgmestre sur le dossier sensible de la sécurité. Avec cette nomination, Nicolas Martin entend envoyer un signal clair. "Comme je l'ai déjà indiqué, je ferai preuve de la plus grande fermeté envers ceux qui portent atteinte à notre sécurité, à notre épanouissement et à notre cadre de vie", souligne Nicolas Martin. "Raison pour laquelle il me paraissait indispensable de désigner un délégué spécifiquement dédié à la sécurité. Sa mission sera notamment de travailler aux nouvelles actions de sécurisation qui seront mises en place en collaboration avec le Chef de Corps, Marc Garin."