Mons

Objectif : favorise l'apprentissage via les nouvelles technologies

C'est un projet pour le moins original qui a vu le jour au sein de l'école de promotion sociale secondaire Mons-Borinage. Les enseignants de la section français-langue étrangères et de la section aide-soignants viennent en effet d'être formés à l'exploitation des jeux vidéos sérieux en classe. Objectif, utiliser les nouvelles technologies et des outils familiers afin de favoriser l'apprentissage des élèves.

« Nous souhaitions envisager une approche différente des nouvelles technologies et notamment des jeux vidéo dans notre enseignement, qui est particulier puisque l'on a énormément de pédagogies différenciées en route », explique Jonathan Darville, sous-directeur de l'établissement. « Nous comptons des profils très différents et pour les intéresser, les aider à évoluer, il fallait trouver quelque chose. »

Contact a donc été pris avec Alexandre Brzozowski, en charge de la formation. « Nous ne voulions pas simplement intégrer le jeu vidéo dans l'enseignement, nous voulions que l'utilisation de ces outils soit un vrai plus. Nous avons donc présenté le projet aux enseignants de deux sections qui comptent un panel très diversifié d'étudiants », ajoute le sous-directeur.

L'idée a été particulièrement bien accueillie dans les rangs des enseignants. « Dans les deux semaines qui ont suivi la présentation, les enseignants de FLE utilisaient une application qui permet la création de quiz en ligne. Les étudiants répondaient via smartphone et les résultats étaient projetés en classe. Les jeux et les applications sont utilisées dans un objectif pédagogique.»

Et pas question d'imposer le projet aux enseignants. « Nous leur offrons la possibilité d'insuffler une nouvelle dynamique en classe mais ils ne sont contraints à rien. Le rôle d'Alexandre Brzozowski est avant tout un rôle d'encadrement afin d'éviter les dérives : il n'est pas question qu'un professeur arrive avec un Playstation en classe et laisse les élèves jouer durant une heure. Le jeu n'est utilisé que pour atteindre un objectif, une finalité. »

En invitant ces outils technologies en classe, les enseignants espèrent favoriser l'autonomie des apprenants et respecter davantage leur rythme : les plus forts avancent de leur côté tandis que ceux qui sont en difficulté bénéficient d'un double suivi : d'une part à travers l'écran, d'autre part aux côtés de l'enseignant.