Mons

Ils déplorent de ne pouvoir distribuer des sacs de sable aux citoyens

La soirée et la nuit de dimanche à lundi ont été particulièrement difficiles pour les habitations de la région. Du côté de Mons, Jurbise, Flénu et Saint-Symphorien plus particulièrement, les orages ont provoqué de nombreux dégâts. À Jurbise, le diamètre des grêlons dépassait un centimètre. Les pompiers sont restés mobilisés toute la nuit et terminaient leurs interventions ce lundi matin. Ce sont au total une cinquantaine d’interventions qui ont été enregistrées.


« Il s’agit de pompages, de nettoyage de route,… Plusieurs maisons, des cafés etc. ont été inondés. Mais nous sommes surtout confrontés à un grand problème : nous n’avons plus la possibilité de distribuer des sacs de sable aux citoyens, qui sont pourtant dans l’angoisse de revivre la même situation », explique un adjudant du poste de Mons. Auparavant, cette mission était notamment assurée par la protection civile.

« Auparavant, la protection civile préparait les sacs et les distribuait. Puis, cela a changé : elle les préparait toujours mais il fallait que nous allions les chercher pour pouvoir les distribuer. Aujourd’hui, elle ne les prépare plus que si la commune déclenche son plan communal d’urgence. Si ce n’est pas le cas, il n’y a plus de distribution. La population doit donc se débrouiller et en acquérir par elle-même. »

Une situation qui embarrasse les pompiers de Mons. « Nous sommes aux côtés de la population, nous vidangeons toujours les caves, nettoyons les voiries,… Mais certains citoyens sont dans l’impasse. Je pense plus particulièrement aux personnes âgées ou isolés qui n’auraient pas la possibilité d’aller acheter des sacs en prévision de violents orages. » Alors que les prévisions météo ne sont pas des plus rassurantes puisque des orages sont encore annoncés en soirée, les secours montois croisent les doigts pour ne pas être trop durement touchés.