Mons Le skate-park devrait être terminé pour la fin de l'année.

Il était tant attendu par les nombreux adeptes de la région, il sortira enfin de terre dans les prochains mois : le skate-park de Mons. Le bourgmestre Elio Di Rupo (PS), l’échevin des régies et des sports Marc Darville (PS) et les représentants de la Région wallonne ont procédé au premier coup de pelle ce vendredi après-midi.

Situé en bordure du Grand-Large, le skate-park sera composé de trois zones de pratique pour une surface totale de près de 1500 mètres carrés. Le tout dans une forme qui représentera le dragon du Lumeçon. Le budget total des travaux est estimé à 455.000 euros, dont 272.090 euros sont pris en charge par la Région wallonne.

Les adeptes de skateboard, de BMX, de roller et de trottinette seront donc les bienvenus dans cet espace dès la fin de l'année 2019 puisque le délai du chantier est estimé 125 jours calendrier. "La dimension la plus importante dans l’élaboration d’un tel projet est le dialogue avec les futurs utilisateurs, c’est ce que nous avons fait de façon constante depuis le début du projet. Nous sommes très heureux car Mons disposera d’un skate-park ultramoderne correspondant à leurs attentes dès la fin 2018", commente Elio Di Rupo.

La volonté de créer un tel endroit remonte à de nombreuses années. Le soulagement est donc grand. "La volonté du Collège de créer un espace dédié au skate-park n’est pas neuve. Mais les difficultés ont été nombreuses. La première a été l’identification du terrain. Depuis 2010, de nombreuses pistes ont été explorées", ajoute Marc Darville.

Jusqu'au choix, en 2013, porté vers le Grand-Large et ce terrain qui appartenait à la Région Wallonne et où le service des voies hydrauliques y entreposait ses matériaux. En attendant, la ville mettait à disposition, depuis mai 2015, un hangar sur l’ancien site Gobert où les anciens éléments du Skate d’Hyon ont été réinstallés.

© DR

© DR

© DR

© DR