Mons Le quadragénaire aurait perdu le contrôle de sa Ducati au rond-point de la RN40 à Harmignies

Les conséquences dramatiques de l'accident mortel survenu dimanche soir à Harmignies ont provoqué une onde de choc parmi la communauté des motards (et au-delà) de la région de Mons-Borinage. D’autant plus que David Canivet était bien connu dans la région.

Sa fille, April est effondrée et dans l’incompréhension totale. “Mon papa était passionné par la moto depuis son plus jeune âge, tout comme mon grand-père”, nous confie-t-elle.

“Il avait trois autres motos en plus de la Ducati avec laquelle il est décédé. Je suis également passionnée par le monde des bikers, même si la marque de moto qui me fait rêver est loin d’être la même que lui. Enfin, le jour où je lui ai clairement dit que je voulais rouler en Harley Davidson, il m’a répondu que le jour où j’en achèterai une, alors lui aussi, et nous sillonnerons les routes ensemble…"

David Canivet était un motard aguerri. "Mon père était un très bon pilote, beaucoup de personnes parlaient d’ailleurs souvent de son niveau incroyable en moto. Pour moi cet accident est une incompréhension totale. Ma belle-mère le suivait en voiture. A un moment donné, elle s’est inquiétée de ne pas le voir devant elle. Lorsqu’elle est arrivée près du rond-point et qu’elle a vu l’ambulance, elle a toute suite compris que celle-ci était là pour lui ! Je revenais moi-même d’une balade en moto du côté de Dinant et nous sommes passés sur cette route quelques minutes avant que mon papa n’y perde la vie. Qu’est-ce qui a bien pu se passer ? Ca me hante ... "