Mons Les riverains sont contraints d’emprunter un sens unique pour rentrer chez eux.

Comme de coutume lors du Doudou, la braderie envahit les rues du centre-ville durant toute la journée du lundi et du mardi. L’occasion pour les clients de faire des bonnes affaires. Mais la braderie occasionne aussi pas mal de désagréments.

D’abord pour les rues concernées qui sont entièrement coupées à la circulation. À savoir la Grand-rue et les rues de la Chaussée, de Bertaimont, des Capucins, de la Petite Guirlande, Rogier, de Houdain, des Fripiers, de la Coupe, de la Clef, d'Havré et de Nimy. Mais plusieurs autres rues sont également directement impactées. C’est le cas aux abords de la rue des Capucins et de la Collégiale.

Même si elles ne sont théoriquement pas interdites à la circulation, quatre rues sont en quelque sorte coupées du monde durant la braderie : la rue de la Terre du Prince, la rue de la Réunion, la rue des Sœurs Grises et la rue des Cinq visages. D’un côté, ces rues sont barrées par des blocs de béton (le sens unique devient donc un double sens durant le Doudou), de l’autre, elles sont inaccessibles par la rue des Capucins (qui est l’alternative pour éviter les blocs de béton).

Ce sont donc des dizaines de riverains qui se retrouvent dans l’incapacité de rentrer chez eux en voiture et de se garer dans leur garage (ces rues sont interdites au stationnement jusque mercredi). Seule possibilité : commettre une infraction et prendre à contre-sens la rue des Cinq visages, une rue qui n’a pas été ouverte dans les deux sens, contrairement aux autres.

Précisions enfin qu’aucun habitant n’a été prévenu de cette situation contrariante.

© SH