Mons

Geste électoraliste? "Pas du tout!," affirme l'échevin montois. Certains internautes pointent son manque de "discrétion"

Le tragique et mortel incendie qui touche les stations balnéaires de Mati et de Rafina, à l’est d’Athènes, choque profondément dans la région de Mons. L'échevin de l'état civil, de la population et des fêtes à Mons, Achile Sakas (PS) est Grec. En fait, il a la double nationalité mais ses racines sont du côté d'Athènes.

Sur son compte Facebook, il a annoncé qu'il reverserait son salaire d'échevin pour venir en aide aux personnes sinistrées. "La catastrophe en Grèce me désole... C’est peu de chose mais en tant que Grec d'origine, je reverserai mon traitement d'échevin de ce mois au fonds d'assistance et de secours sur place," indique-t-il. Une pluie de commentaires s'est alors abattue sur le post Facebook. Beaucoup saluent le geste, certains regrettent que l'échevin n'ait pas été un peu plus "discret" pour procéder de la sorte alors que les personnalités politiques sont en période de campagne électorale.

Le geste humanitaire cache-t-il une volonté partisane? "Pas du tout!", se défend d'emblée l'échevin. "Quand il y a eu la catastrophe à Aquila, beaucoup d'élus italiens ont versé de l'argent et personne n'a rien eu à redire. Ici c'est la même chose, deux ou trois personnes ont attaqué sur ce point-là mais moi je ne fais de la politique comme ça. Je voulais apporter mon soutien et c'est le geste que je pose. J'espère que beaucoup de Montois se joindront à l'élan de solidarité, qui est en train de naître."

Il est vrai que depuis lors la solidarité s'organise à Mons. "Ma famille n'a pas été touchée directement mais certains de mes proches vivent du côté d'Athènes," rappelle Achile Sakas. "Les Grecs vivent mal depuis plusieurs années. Moi, j'ai deux fils qui vivent en Grèce, un de 30 ans et l'autre de 26 ans. C'est important pour moi de marquer mon soutien et je vois que les Montois sont aussi très solidaires." L'échevin reversera donc son salaire du mois de juillet soit près de 3200 euros net.