Mons

L'homme a reconnu les faits qui lui sont reprochés

Mercredi, le service enquêtes et recherches de la zone de police boraine menait simultanément quatre perquisitions sur Frameries et Colfontaine et interpellait six individus. Le lendemain, le scénario se répétait. En effet, ce jeudi 13 septembre, une perquisition a été menée dans une habitation située à Mons. Cette dernière s’inscrit dans le cadre d’un dossier stup placé à l’instruction.

Le trentenaire visé par cette perquisition était suspecté de vendre de la drogue. Une suspicion qui a pu être confirmée par la police grâce aux éléments découverts chez lui. Les policiers ont mis au jour une centaine de grammes de marijuana conditionnés pour la vente, des sachets de conditionnement et une balance de précision. Deux téléphones ont également été saisis.

L’individu a été privé de liberté et auditionné. Il a, lors de son audition, reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il a été présenté au juge d’instruction, qui l’a finalement relaxé sous conditions.