Mons

Les pompiers sont restés environ 2h30 sur place

Ce mercredi en toute fin de matinée, de nombreux citoyens ont aperçu une épaisse colonne de fumée noire se dégager du côté de Jemappes, faisant parfois craindre le pire. Fort heureusement, les faits étaient plus impressionnants que graves puisque c'était en fait le hangar d'un particulier qui avait pris feu.

« L'intervention n'avait rien d'exceptionnelle, si ce n'est que le hangar abritait beaucoup de bric-à-brac et pas mal de bonbonnes de gaz », expliquent les pompiers de Mons, qui sont intervenus rapidement. « Le hangar étant situé sur un terrain privé, à l'arrière de l'habitation et assez loin de la voirie, nous n'avons pas dû établir de périmètre de sécurité. »

© S.Ha.

Des précautions ont évidemment été prises pour éviter les risques d'explosion. « Nous avons refroidi les bonbonnes et une fois le danger écarté, nous avons pu mener notre intervention comme n'importe quelle heure. Lorsque nous sommes arrivés, le hangar était déjà totalement embrasé mais nous avons rapidement pu reprendre le contrôle de la situation. »

Les pompiers sont restés un peu plus de 2h30 sur place. « Déblayer le site a pris plus de temps parce que la tôle s'était écrasée sur tout ce qu'il y avait en-dessous. Nous devions donc la soulever pour être certains d'avoir tout éteint. » Finalement, l'intervention s'est clôturée sans grande peine pour les 13 hommes du feu mobilisés, qui ont pourtant dû travailler sous une chaleur déjà écrasante.

À noter qu'initialement, l'appel mentionnait un incendie au sein de la résidence des Comtes de Hainaut. « Nous avons eu une sacré dose d'adrénaline », soufflent encore les pompiers, finalement soulagés quelques minutes plus tard.