Mons

À Hornu, des branches sont venues s'abattre sur un camion

La nuit de mardi à mercredi aura été agitée pour bon nombre de riverains de la région. Certains déclarent d’ailleurs ne pas avoir pu fermer l’œil de la nuit, en proie à l’angoisse de subir des dégâts. Et pour cause. Les orages qui ont éclaté se sont avérés violents par endroit, avec des rafales atteignant par moment les 100 km/heure.

Du côté des pompiers, la nuit a été relativement longue bien qu’aucun incident majeur ne soit à déplorer. Du côté de Dour, six interventions ont été nécessaires. « Il s’agissait surtout de tronçonnage de branches tombées sur la chaussée, rien de bien méchant. Nous sommes également intervenus à la rue Robert Tachenion, à Élouges, pour une toiture de garage qui s’est envolée. La nuit aurait pu être pire », souligne un pompier.

Même son de cloche du côté de Mons. « Nous avons eu des nettoyages de route et des tronçonnages d’arbres couchés par le vent, depuis la route d’Ath à Nimy jusqu’aux environs de Pâturages », confirme un pompier. Ce mercredi matin, toutes les interventions liées aux intempéries étaient terminées.

Enfin, du côté de Quiévrain, une dizaine d’appels a été comptabilisé pour les mêmes raisons. Tronçonnage d’arbre et de branches et nettoyage de chaussée ont constitué le plus gros des missions des équipes de garde. À cela s’ajoute toutefois un cas plus impressionnant : sous la force du vent, des branches sont allées s’encastrer dans les fenêtres d’un poids-lourd immobilisé à l’avenue de l’Espoir.

Le pare-brise est totalement éclaté mais, fort heureusement, le conducteur n’est pas blessé. S’il avait été présent, les conséquences de ces orages plus impressionnants que dramatiques auraient pu être tout autre.