Mons

Bras de fer entre Di Antonio et Durigneux pour le mayorat

Du jamais vu à Dour : le parti socialiste ne se présentera pas aux électeurs, avec ses couleurs et son logo. C’est sous la bannière de “Votre Dour” que Joris Durigneux a présenté, vendredi soir, une liste de candidats, issus du PS mais pas que… “Notre liste est forte. Elle est composée d’hommes et de femmes qui veulent convaincre dans un esprit rassembleur à force de propositions constructives pour le projet qui est le nôtre. L’équipe que je mène est soudée autour des valeurs de justice sociale, d’égalité et de fraternité. Nous ferons campagne pour toutes les Douroises et tous les Dourois sans exception !”, précise Joris Durigneux.

La présentation n’a manifestement pas manqué de chatouiller le bourgmestre en titre, empêché puisque ministre régional, Carlo Di Antonio. Sur les réseaux sociaux, il s’est adressé aux électeurs socialistes dourois !”, en plantant le décor d’une campagne électorale déjà bien sur les rails.

“Pour la première fois en plus d’un siècle d’histoire politique de notre commune, il n’y aura pas de liste socialiste aux élections communales à Dour !,” indique “motivé” Carlo Di Antonio. “Les anciens, et militants de gauche doivent être désorientés. Je tiens à les rassurer, nous aurons des projets à leur présenter. La liste “Dour Demain” que j’aurai la responsabilité de mener sera composée pour partie d’élus cdH et MR mais aussi de 14 citoyens dont ce sera la première expérience politique. Plusieurs de nos candidats porteront en priorité sur notre liste ouverte et pluraliste les thématiques liées à la solidarité, aux soutiens aux plus démunis, à l’accès à l’emploi et au logement, à l’efficacité de nos politiques sociales, à la bonne gestion de nos logements publics… Les 3939 électeurs socialistes de 2012 à Dour ne seront donc pas oubliés et nous irons à leur rencontre. Nous leur proposerons les projets que nous souhaitons mener au niveau communal y compris sur les thématiques qui sont leurs priorités.”

Dans la foulée, Joris Durigneux s’est dit “amusé” et s’est fendu d’une réplique “aux Dourois”. “C’est sans surprise aucune, mais avec un certain amusement que j’ai pris connaissance de la réaction de Carlo Di Antonio sur les réseaux sociaux à la présentation de ma liste. Mon sentiment est partagé : est-ce l’aveu d’une crainte de sa part ou le dépit de voir que l’on puisse procéder de la même manière que lui ? À quand remonte, à Dour, la présentation d’une liste portant le sigle PSC, voire CDH ? Il aurait pu y réfléchir avant de s’ériger en donneur de leçons. D’autant qu’en ce qui le concerne, ministre régional CDH persistant dans un gouvernement constitué après la trahison de son président, il n’ose toujours pas se présenter dans sa propre commune sous l’étiquette de son parti. Comprenne qui pourra ! Quant à la dénomination de notre liste, qu’il se rassure les socialistes s’y reconnaissent en accord avec toutes leurs instances !”

Joris Durigneux a affirmé que “désormais”, il ne répondrait plus “à ces attaques bas de gamme”. Quant à Carlo Di Antonio, sa liste “Dour Demain” ainsi que ses candidats seront présentés en fin de semaine.