Mons

Ils devaient s'étaler sur environ 18 mois

Ce vendredi, quelques bonnes nouvelles concernant l'avenir du Plaza Art, fermé par le bourgmestre Elio Di Rupo (PS) pour des raisons de sécurité, ont pu être annoncées. Entre autre, la reprise des activités dès ce mercredi 4 juillet au sein de l'auditorium Abel Dubois, actuellement géré par MARS.

Le bourgmestre a également annoncé que ce lundi, le collège communal montois procéderait à la désignation de l'entrepreneur chargé des travaux pour reconstruire le complexe cinématographique. « Trois entreprises avaient répondu à l'appel, une seule sera choisie. Les deux autres auront entre deux et trois semaines pour contester cette décision », a précisé Elio Di Rupo.

Congés du bâtiment obligent, les travaux pourraient donc débuter début septembre. Ils devraient s'étaler sur environ 18 mois et seront financés grâce aux 4,5 millions d'euros libérés via le droit de tirage logé à l'IDEA (grâce à la vente du câble). La ville de Mons procède donc à cette rénovation complète sur fonds publics, ce qui lui permet de garantir la préservation du caractère art et essai du cinéma tant apprécié des Montois.

Reste cependant quelques difficultés, concernant notamment le personnel. Aujourd'hui, aucun licenciement ne s'est avéré nécessaire. Seul un contrat à durée déterminée n'a pas été renouvelé. « Lorsque je me suis plongé dans le dossier, j'ai constaté que le Plaza, malgré sa vingtaine d'années d'existence, n'avait pas un euro de réserve. Chaque année, les comptes sont limites. La question qui se pose aujourd'hui est donc simple : aura-t-on suffisamment d'argent pour maintenir en place l'équipe actuelle ? »

Le bourgmestre l'assure, tout sera fait pour répondre par la favorable à cette question. Il faudra cependant que la fréquentation du Plaza soit suffisante. « Tout dépendra de la dynamique que nous parviendrons à créer. Nous avons des obligations de résultats. » Si l'éclaircie tente de percer, quelques nuages assombrissent donc encore l'avenir du personnel de la structure.