Mons Beaucoup de bénéficiaires craignent de devoir retourner fouiller les poubelles pour manger