Mons Le nombre d’ASBL para-provincial sera notamment réduit

La Province de Hainaut, dans la tourmente depuis un an à la suite de l’affaire Taulet (PS) et Liébin (MR), avait lancé un audit interne en vue de faire le ménage. Pour des raisons d’agendas, cet audit était censé être présenté fin 2017. Il n’en avait finalement rien été. Néanmoins, le président du collège PS/MR, Serge Hustache, a réagi à la polémique.

"Aucune illégalité n’est constatée en ce qui concerne les rémunérations, communique-t-il. La situation au sein de cette ASBL est l’occasion de rappeler que celle-ci s’inscrit dans l’audit commandité depuis plusieurs mois par le collège provincial en vue d’améliorer les modes de gouvernance et de fonctionnement au sein de ces outils."

Ce rapport d’audit doit être livré à la fin du mois. "Il conduira notamment à une réduction significative du nombre d’ASBL et sera rendu public à la fin de ce mois de janvier. Il constituera une rupture par rapport à la situation actuelle", estime le président. Le conseil provincial aura à se prononcer le 30 janvier sur "des dispositions renforçant la transparence dans les structures de gestion des ASBL et sur l’utilisation des moyens financiers. Le recours à un fonctionnement en ASBL sera par ailleurs considérablement limité et répondra à des critères drastiques s’inscrivant dans la poursuite de la modernisation de l’institution provinciale."

Une modernisation, rappelle le collège provincial, ayant déjà permis de rétablir une situation financière saine et une dynamique de projets. "La mise en œuvre des recommandations de l’audit sur les ASBL est déjà initiée, elle est irréversible mais il s’agit d’un travail de longue haleine qui est respectueux des statuts des différents organes concernés et des réglementations en vigueur en la matière." Cette réduction du nombre d’ASBL ne devrait pas avoir d’impact sur le personnel et les projets portés par la Province.