Mons Vincent Coulon a dévoilé le nom des 17 autres membres de sa liste.

Liberté Solidarité Démocratie (LSD), voilà la petite nouvelle de la classe quiévrainoise pour les élections communales d’octobre. Lancée il y a quelques mois, la liste LSD (un nom choisi pour « marquer les esprits ») est désormais complète et officialisée. Son initiateur Vincent Coulon, fils de l’ancien bourgmestre Bernard Coulon, prendra naturellement le sommet de la liste, suivi par Ophélie Di Giosia.

« L’idée de celle liste a germé et mûrit année après année avec Ophélie », explique Vincent Coulon. « C’est suite à la campagne agressive, mensongère et populiste de 2012 que j’ai décidé de créer le mouvement. Ensemble, nous avons travaillé les idées, les faisabilités du projet et cherché des colistiers et colistières qui pourraient faire avancer Quiévrain vers l’avenir. »

C’est désormais chose faite puisque les 16 autres membres de la liste sont connus. Parmi eux, Clément Lefebvre, Sabrina Ianuzzo, Can Yetkin, Anne-Sophie Launois, etc. : des noms bien connus à Quiévrain dont la plupart étaient à l’origine de convictions politiques différentes. « Déçu des scandales et des affaires des grandes familles politiques et du manque de projet de l’intérêt général, LSD a décidé de revenir aux vraies valeurs et de proposer une politique pour les citoyens et avec les citoyens », affirme le groupe.

Le programme sera progressivement annoncé dès le 14 juillet, date de l’ouverture officielle de la campagne électorale. « Nous allons donc, au fil des jours, vous développer et justifier les axes principaux de notre programme et surtout, continuer à dialoguer avec vous. Il s’agira d’un programme réaliste, concret et sans promesse. Dans les semaines à venir, nous développerons nos compétences et nos centres d'intérêt dans les domaines de la vie communale. »

La liste LSD sera en concurrence avec le groupe Changer de la bourgmestre Véronique Damée et avec le PS mené par Jean-Pierre Landrain.