Mons

Quatre personnes ont été interpellées

Ce jeudi, la zone de police des Hauts-Pays a procédé à plusieurs contrôles au sein des établissements du centre-ville de Quiévrain, principalement des commerces de type « night-shop ».

Si ces contrôles sont fréquents, ils se sont, une nouvelle fois, révélés positifs. En effet, sur trois commerces contrôlés, la police a pu constater de nombreuses infractions. Ainsi, plusieurs personnes ont été interpellées dans le cadre de diverses fraudes. Une personne travaillait illégalement tandis qu'une autre, en séjour illégal, a été interpellée. Elle a reçu l'ordre de quitter le territoire belge.

Enfin, la police a également mis la main sur deux individus recherchés, l'un par la justice afin d'effectuer un prélèvement ADN suite à une condamnation et le second, dans le cadre d'un dossier Interpol, l'organisation internationale de police criminelle."Il n'y a pas de criminalité accrue dans le centre-ville de Quiévrain mais c'est l'endroit de notre zone de couverture où il y a le plus de commerces, le reste étant plus rural", explique Frédéric Carton, le chef de corps de la zone de police des Hauts-Pays. "La situation frontalière des commerces de la rue de Valenciennes apportent également un flux important de personnes".

Ces contrôles pluridisciplinaires sont le résultat d'une étroite collaboration entre les services d'intervention, et d'enquêtes et de recherches de la police et des services de contrôle tels que l'Afsca, l'Onem, les douanes ou encore l'auditorat du travail. "Ces contrôles permettent d'apporter une meilleure transparence par rapport aux autres commerçants, mais aussi, de s'assurer que la loi est respectée, tant au niveau du travail frauduleux, que des horaires et des commerces".